Les visages de Demain (portraits des bénévoles)

Reprendre la main sur son alimentation et ne plus la subir… l’idée fait rapidement son chemin dans la tête de Matthieu Duchesne. Après la découverte de la Park Slope Food Coop de Brooklyn, il décide d’introduire le concept dans le paysage lyonnais et ainsi y offrir une alternative à la grande distribution.

Le projet Demain est le résultat de la prise de conscience soudaine de Matthieu. Alors qu’il se retrouve un jour derrière un camion transportant des vaches vers l’abattoir, c’est le déclic. Il devient végétarien et quitte son poste de directeur chez KFC pour se consacrer à un projet plus juste et plus humain.

Oui, on n’allait pas vous le cacher : KFC, ce mastodonte de la malbouffe américaine.

« C’est assez drôle de voir le parcours assez atypique que j’ai eu, ironise le trentenaire. J’ai été militaire, commercial, manager et directeur d’un KFC. J’ai eu une grosse aversion pour ces valeurs, ce qui m’a fait appréhender la vie d’une autre manière. »

Un détail amusant, mais non moins logique. S’interrogeant sur l’alimentation et l’environnement, il découvre le concept de supermarché collaboratif et participatif en visionnant un reportage sur la Park Slope Food Coop.

« C’est le premier supermarché du genre aux Etats-Unis, qui rencontre aujourd’hui un succès fou avec plus de 16 000 membres. »

Créer une harmonie durable

Ça fait tilt.

« On peut reprendre la main sur son alimentation, en choisissant en amont ce que l’on veut retrouver au sein de notre supermarché. »

Autrement dit, favoriser les circuits-courts avec les producteurs locaux, enfin rémunérés au juste prix, ou encore en privilégiant les produits de saison, équitables et/ou biologiques.

« Les produits qui rentrent dans cette notion d’harmonie durable, de développement durable. »

Le supermarché collaboratif et participatif permet aussi de mettre en place une incroyable mixité sociale, grâce à la réduction du prix du panier (en moyenne 20 à 40% moins élevé que dans une grande surface). Tous les éléments sont là pour Matthieu. Un projet similaire à la Park Slope Food Coop est alors en construction à Paris (La Louve) et dans de nombreuses villes françaises. Mais encore rien entre Rhône et Saône, où il décide de développer le projet sous la bannière de « Demain ».

Une expérience humaine

Après deux ans de réflexions et de recherches, tout s’accélère ces derniers mois suite à la mise en place de réunions d’informations avec le public.

« A chaque réunion, je vois qu’il y a une forte envie chez les gens de reprendre les choses en main et de redonner du sens à leur vie »

Les bénévoles se pressent pour prendre part au projet et les différents groupes de travail se mettent en place. De quoi booster encore plus Matthieu.

« Ce projet me porte véritablement. C’est une expérience humaine incroyable et très enrichissante. Ça me fait vibrer et me donne encore plus envie de m’y consacrer pleinement. » Avant de conclure, le sourire aux lèvres, « c’est un magnifique projet ».