Il y a quelques mois, on changeait de bureaux au travail. Au bâtiment tout neuf s’ajoutait une autre nouveauté : l’arrivée du tri sélectif dans tous les services et à la cafétéria. Un changement anodin qui s’est révélé de taille. Savons-nous réellement trier nos déchets ? 

Bon. Lorsqu’il s’agit du papier, tout se passe sans encombre. Mais à la fin des premiers services à la cafèt’, je me retrouve stupéfaite par l’état des poubelles où tout le monde jette n’importe quoi. Commencent alors des débats entre collègues sur la poubelle adéquate ou non pour la boîte à salade ou les gobelets à café… Et peu à peu, mes certitudes faiblissent :

 

« Et si, en fin de compte, moi non plus je ne savais pas trier ? »

On me parle alors de « Mouvement de palier ». Créée en 2015, cette association a pour but de former des ambassadeurs du tri et de la réduction des déchets dans la métropole de Lyon, qui pourront par la suite sensibiliser leurs voisins de paliers à ces sujets par différentes actions : panneau récapitulatif des règles de tri, focus sur des thématiques, défi de réduction des déchets…

Une soirée de formation @Mouvement de palier

L’idée est géniale. Je rencontre alors Basile pour connaître, moi aussi, tous les bons gestes. Il me rassure d’emblée :

 

« On entend beaucoup que « trier, c’est facile », mais parfois ça peut être déstabilisant. »

La première chose à savoir, et pas des moindres, c’est que les machines en centre de tri reconnaissent les formes et non les matières. Ainsi, il ne faut en aucun cas altérer l’aspect des déchets.

Qui n’a jamais écraser sa bouteille en plastique pour gagner de la place dans la poubelle ? « En dessous d’une certaine taille, les déchets ne sont pas repérés par les machines, m’explique Basile. Ils partent alors en refus de tri, autrement dit à l’incinérateur. A Lyon, 23 % de tout ce qui arrive en centre de tri part en refus de tri. »

Wow. Alors, qu’en est-il des capsules de bières, des tickets de métro ou encore du papier d’aluminium ? « Le papier d’aluminium n’est pas reconnu par les machines alors qu’il peut être trié. Mais si on forme une boule de la taille d’une balle de tennis, il va être identifié par les machines comme une canette. Le papier, il ne faut pas le déchirer sinon il sera lui aussi trop petit… »

Les petits déchets dans de plus gros

Il suffit en fin de compte de placer les petits déchets recyclables dans de plus gros – toujours de la même catégorie. Par exemple, on peut mettre les capsules de bières dans une boîte de conserve qu’on referme ensuite. Même chose pour les petits papiers qu’on glisse dans une enveloppe. « Une fois qu’on comprend le fonctionnement des machines, on prend les bons réflexes pour trier. »

Une visite en centre de tri @Mouvement de palier

Dans cette idée, « Mouvement de palier » propose à ses ambassadeurs d’effectuer des visites en centre de tri pour une formation supplémentaire. A Lyon, il y a deux centres. En arrivant, les déchets sont triés par les différentes machines. Une première s’occupe de récupérer les gros déchets comme les gros cartons (que nous ne sommes pas censés mettre dans la poubelle jaune). Une deuxième, grâce à un aimant, récupère tout ce qui est en acier. Une autre se charge de l’aluminium, une autre des déchets plats (le papier), une autre des objets volumineux (le plastique) et ainsi de suite.

Un travail éreintant

« Il y a environ sept catégories, poursuit Basile. Ensuite, tout ce qui est aiguillé par le circuit est vérifié par du personnel qui corrige les éventuelles erreurs. C’est un travail éreintant : en moyenne, un employé effectue 1.500 gestes par heure ! Mieux trier en amont, ça permet aussi d’améliorer les conditions de travail dans les centres de tri. »

Les ambassadeurs en pleine action ! @Mouvement de palier

Depuis son lancement, « Mouvement de palier » a effectué une quinzaine de formations et formé près de 190 ambassadeurs ! Et si je vous dis qu’à Lyon environ 60% des poubelles partent à l’incinérateur, vous aussi vous n’avez pas envie de devenir des supers-héros du tri et de la réduction des déchets ? La prochaine formation aura lieu le 20 septembre dans le 1er arrondissement, de 19h30 à 21h30. Pour vous inscrire, c’est par ici. Ou, plus tard, le 18 octobre dans le 3e. Infos et inscription par ici !

N’hésitez pas à suivre leurs actualités sur leur site et sur Facebook !

 

Et sinon, le 7 octobre, c’est aussi le Lyon Clean Up Day ! À cette occasion, des collectes de déchets (sauvages) sont organisées un peu partout dans la Métropole de Lyon dans la matinée. Chacun est invité à peser ses déchets et se rendre à la Maison de l’Environnement (Lyon 7) pour la suite des festivités à partir de midi : repas zéro déchet, ateliers, conférences, animations, stands, etc. De nombreux acteurs de l’économie circulaire à Lyon seront présents, dont Mouvement de palier. Retrouvez toutes les infos ici !

Aurélie

Cet article est le premier d’une mini-série sur les déchets. On vous dira bientôt tout ce qu’il faut savoir sur le compostage avant de vous parler des recycleries. En attendant, retrouvez ci-dessous toutes les consignes de tri. A vous de jouer !

L’eau est précieuse ! Il n’est pas nécessaire de rincer vos déchets puisqu’ils seront nettoyés à leur arrivée en centre de recyclage. Simplement, ne laissez pas de nourriture à l’intérieur ou de grosse marre d’huile…