Si ça existait, on pourrait dire que Brigitte est atteinte du syndrome de l’asso-addicterie. Une forme sévère d’addiction à l’engagement associatif. Depuis dix ans chez Colibris ou encore au sein d’un jardin partagé, c’est pour elle un véritable passe-temps où elle peut s’épanouir pleinement. Brigitte a rejoint plusieurs groupes de travail de DEMAIN cette année. Rencontre.

Cette consultante en Ressources Humaines doit bien l’avouer : les semaines au boulot sont souvent fatigantes. Prendre part à des projets comme ceux-là lui donne l’occasion de se « ressourcer ». « Ça me permet d’être en accord avec des valeurs qui sont importantes pour moi, explique-t-elle. Le respect de la nature, des personnes (à travers la santé), dans la façon dont sont produites les choses, sans oublier le côté humain. On construit quelque chose ensemble, quelque chose qui nous ressemble. »

Voilà donc les dénominateurs communs qu’on retrouve dans son engagement. « Colibris est une association qui milite pour l’autonomie alimentaire et le respect de la Terre. Dans cette idée, DEMAIN correspondait pile à ce dont j’avais envie ! Surtout avec ce côté collaboratif. Le fait d’être acteur de sa vie, avec une concrétisation plutôt rapide. »

Son action chez DEMAIN

 

Brigitte est co-référente « Fruits & légumes » au sein du groupe Achats. Et oui, on ne plaisante pas dans la sélection des produits chez DEMAIN ! « Nous sommes répartis en catégories pour simplifier le travail. » Du côté du groupe « charte », elle planche sur les critères de sélection. Tandis que pour « la vie associative », elle organise les événements conviviaux entre les bénévoles. « J’aurais aimé rejoindre le groupe des coordinateurs mais bon, je n’ai pas le temps… »

Justement Brigitte, tu trouves encore le temps de dormir avec tout ça ? « C’est vrai que ces derniers temps j’ai vraiment mis la gomme, avec deux réunions par semaine depuis quelques mois… En fait, DEMAIN me fait un peu penser aux poupées russes : tu rentres dans le mouvement et ensuite ça se décompose, tu découvres différents groupes de travail et tu te greffes ! »

Et si elle ressent le besoin de s’évader un chouïa plus, Brigitte part faire de la randonnée, un de ses hobbies phares avec les voyages et les expositions. Elle pratique aussi la biodanza depuis un an. Mais là, il faut nous en dire un peu plus car on ne connaît pas tous… « Il s’agit d’une danse avec une approche de développement personnel, où le mouvement et les indications permettent de s’exprimer. »